Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

OTPPAu service de la presse paroissialeOTPP, au service de la presse paroissiale
menu

Quand, comment organiser une messe spéciale pour les diffuseurs ?

Chaque année, le dimanche qui suit l’Ascension est dédié aux acteurs de la communication. D'autres occasions existent pour placer la messe dominicale sous le signe de la presse paroissiale (St François de Sales, rentrée, etc.). Que nous soyons responsables de diffusion ou diffuseurs, et si nous marquions le coup cette année pour organiser une telle messe ?

Consulter la version PDF de cet article

Une messe pour les acteurs du journal, oui, c’est utile !

«Aïe, cette année, le 28 mai, dimanchede la communication, c’est à la fois lafête des mères et le pont de l’Ascension… On va risquer tout de même !» Comme le soulignait cette rédactrice en chef, le hasard du calendrier fait parfois mal les choses… Mais, malgré les inconvénients de la date, les bénéfices d’une messe axée sur la communicationen paroisse et le journal paroissial sont nombreux.

"Oui, le journal vaut bien une messe !": pourquoi organiser une messe spéciale pour les acteurs de la presse paroissiale ?

Une messe pour les acteurs du journal paroissial permet notamment de :

  • Remobiliser la communauté paroissiale sur l’importance et la vocation des médias paroissiaux pour montrer aux habitants, à tous les habitants que «Dieu n’est pas enfermé dans les églises mais qu’il parcourt sans se lasser nos rues et nos quartiers» (père Xavier Bris).
  • Nous donner un second souffle pour faire face aux difficultés qui entravent nos missions de diffuseurs, responsables de diffusion, rédacteurs (accès difficiles aux boites aux lettres, peur du qu’on dira-t-on, fatigue personnelle,manque de bénévoles) pour repartir de plus belle !
  • Témoigner en tant que chrétiens épanouis et engagés pour le journal paroissial afin d’encourager le dialogue avec les paroissiens voire de susciter des vocations !

 

Diffuseurs, rédacteurs : comment nous y impliquer ?

«Il faudrait que chacun ait un rôle : prêtre ou diacre, diffuseurs, rédacteurs et paroissiens sans engagement pour le journal, tous doivent se sentir concernés par cette messe !» Comme le résume si bien ce rédacteur de journaux paroissiaux, l’idéal est d’encourager chacun, quelque soit son niveau d’engagement dans la réussite de cette messe. D’ailleurs, n’oublions pas de prévenir nos diffuseurs à l’avance afin qu’ils se déplacent en nombre !

 

Des pistes pour réussir

Durant la messe, une série de petits gestes sont possibles à mettre en place sans pour autant bousculer le déroulé de la liturgie traditionnelle:

  • Chant d’entrée ou de sortie : utilisons un chant pêchu et missionnaire !
  • Mot d’accueil et/ou prière universelle (voir ci-après) : profitons de ces temps pour rappeler le sens de cette messe si spéciale,entre l’Ascension, espérance d’une promesseet la Pentecôte, accomplissement de la promesse,mais aussi pour confier la mission desbénévoles du journal paroissial à la prière de l’assemblée.
  • Homélie : mettons notre curé ou notre diacre en charge de l’homélie dans le coup afin qu’il puisse profiter de ce temps d’enseignement pour rappeler à tous la vocation missionnaire du journal paroissial !
  • La quête : pourquoi ne pas la faire au bénéficedu journal paroissial ?
  • Procession des offrandes : nos journaux sont des pépites car ils sont des témoignages de vie et d’engagement. Offrons-les donc auSeigneur, portés à cette occasion par un petit groupe de diffuseurs volontaires.
  • Prière en fin de messe : pourquoi ne pas réciter ensemble une prière confiant les moyens de communications dans l’église ?
  • Sortie de la messe : si nous avons des surplus de journaux, c’est le moment de les utiliser

 

Pour prolonger le dialogue et offrir àtous un moment de convivialité, pourquoi ne pas proposer à chacun de partager un verre de l’amitié à la fin de la messe ?

Alors cette année, c’est décidé, oserons-nous ou ferons-nous le plein d’idées pour l’an prochain
?

 

 

*****

Exemple de prière universelle
Proposée par Bruno Roche, rédacteur en chef de Présence (fonds commun des journaux
paroissiaux du nord de la France)

Pour ceux de nos communautés chrétiennes envoyés pour annoncer la Bonne Nouvelle ; qu’au travers de tous les moyens modernesde communication et guidés par l’Esprit saint,ils portent le souci de la communion et celuide rejoindre le plus grand nombre. Prions le Seigneur.


Pour que nos journaux paroissiaux soientaccessibles à tous les hommes et à toutes
les femmes de notre temps, croyants ou non ; qu’ils deviennent ainsi sources de dialogues dans nos communautés, dans les familles,les quartiers et au service de tous les acteurs
de la vie locale. Prions le Seigneur.Pour tous les bénévoles engagésdans les équipes de rédaction des journaux paroissiaux, afin qu’en parlant le langage contemporain de la Bonne Nouvelle, ils rejoignent tous les membres de nos communautés ainsi que ceux qui ne l’ont pas encore reçue. Prions le Seigneur.


Pour tous les hommes et les femmesde nos quartiers, de nos villages, qui se dévouent pour diffuser les journaux paroissiaux jusqu’aux périphéries ; qu’ils sachent, au cours de leurs tournées et de leurs rencontres, créer des liens fraternelsen témoignant tout simplement de leur foi. Prions le Seigneur.