Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

OTPPAu service de la presse paroissialeOTPP, au service de la presse paroissiale
menu

Saint François de Sales, notre saint patron !

Avez-vous bien noté la date dans votre calendrier ? 24 janvier. On fête ce jour-là la Saint-François-de-Sales, patron des journalistes et donc par extension notre saint patron. En trois questions, nous vous invitons à découvrir davantage ce saint dont le message, vieux de quatre siècles, n’a pas pris une seule ride.

Qui était saint François de Sales ?

Saint François de Sales (1567-1622) est né en Savoie et en a été l’évêque de 1602 à 1622. Le jeune François n’était pas du tout destiné à devenir prêtre mais à s’engager dans une brillante carrière juridique. Encouragé par son père, François s’implique beaucoup dans ses études de droit. Celles-ci l’amènent à Paris et lui font connaître intrigues politiques et effervescence de la vie étudiante. Mais c’est aussi les fondements de sa foi qu’il creuse et recherche. Plongé dans les écrits de Saint Thomas d’Aquin et de Saint Augustin, il connaît d’ailleurs une grave crise spirituelle. François est en effet rempli de doutes quant au salut de son âme et à la prédestination de Dieu à son égard. Mais c’est en l’amour de Dieu qu’il trouve la paix, un amour sans conditions.

De retour en Savoie, son père l’accueille avec joie et fierté. Bibliothèque à disposition, barreau de Chambéry, fiancée : le père de François veille à la réussite de son fils ! Mais pas question qu’il devienne prêtre. Par chance (ou Providence) le poste de prévôt (aujourd’hui « vicaire général », 2e personnage du diocèse) se libère. Dans ces conditions, la famille de François accepte qu’il rentre dans les ordres.

Homme de terrain dans une région divisée entre protestants calvinistes et catholiques, il n’arrête pas : il prêche, confesse, enseigne, rend visites aux plus petits. Connu bien au-delà de la Savoie pour son engagement, il est nommé évêque en 1599.

 

Pourquoi a-t-il été nommé « saint patron des journalistes » ?

François de Sales n’a eu de cesse de dialoguer avec les protestants. Dans cette période de Contre-Réforme, il est persuadé de la puissance des armes spirituelles (conversion du cœur, prière, charité et exemple de vie) pour faire passer ses idées. Parce qu’il ne peut pas atteindre tout le monde par ses prédications, il décide de les faire imprimer pour les afficher dans des lieux de passages et les glisser sous les portes. Ces feuilles imprimées qui sont des « gazettes » lui valent d’être le saint patron des journalistes et … l’un des premiers auteurs de presse paroissiale ?!

 

Un saint docteur de l’Eglise ?

Sa doctrine est une petite révolution dans l’Eglise du XVIe siècle. Elle se base sur un principe simple qui lui vaut le surnom d’ « apôtre de la douceur » : Dieu est amour. Pour François, c’est en effet grâce à l’amour inconditionnel de Dieu que l’homme trouvera la paix et la joie véritable.

 

Pour en savoir plus sur Saint François de Sales, consultez le site du diocèse d'Annecy.